taille variable/boulettes de papier mâché, faux-plafond, peinture/2010
Soit un geste sculptural clandestin : coller une boulette de papier mâché sur le plafond en la projetant. Rêverie sur faux- plafond systématise ce geste pour former des constellations sur un faux-plafond peint en bleu nuit. Il s’agit également d’une réactualisation des plafonds décorés du XVIIeme peints en trompe-l’oeil. A la virtuosité perspectiviste de ceux-ci, se substitue une profondeur intuitive donnée par les différentes tailles de boulettes, mise à distance par le quadrillage du faux-plafond.