Marque-Page offert
Trois Expositions et deux résidences du 14 janvier au 28 février 2014

A propos de l'exposition (extrait du communiqué de presse)

L'ensemble des pièces montrées s'inspirent des fonctions actuelles ou historiques des lieux. Il s'agit à chaque fois pour Alexandre Giroux de mimer un fonctionnement. Pour citer Jacques Sivan à propos de Raymond Roussel, il n'interprète pas le réel. il le décrit. Lorsqu'il ne le décrit pas, il le fait fonctionner.
L'objet d'art devient un pli dans le réel, presque invisible. Une sorte d'agent double qui décrit alors même qu'il se camoufle.
Ainsi, la Tour Philippe le Bel reste un lieu dédié à l'observation mais se retournant comme une chaussette. On pourra, au rez-de-chaussée, voir l'image de la terrasse supérieure (lieu d'observation historique), l'extérieur à l'intérieur (Vision de Suarez Miranda).
A la Chartreuse, lieu dédié à la transcendance, à la communication avec dieu, avec tout ce que cela comporte de complexité en terme de représentation (représenter l'irreprésentable), Alexandre Giroux matérialisera des oeuvres qui lui sont apparues en rêve. (Dépôts)
A la médiathèque seront (sous-)exposées des pièces qui s'inspirent des usages et fonctionnement de ce type de lieu. Un dictionnaire visuel consultable sur ordinateur (D'Eglise à Médiathèque), un journal au rayon des périodiques (Le Monde, 19 septembre 2006), une horloge à couleurs plutôt qu'à aiguille (Time is on no side).
Au lycée, l'artiste se fera commissaire d'exposition avec des pièces de la collection du FRAC Languedoc-Roussillon sur le thème de la duplication : Alighiero e Boetti, Philippe Cazal, Loïc Raguénès, Julien Audebert, Philippe Decrauzat, Bill Owens.

Carton d Carton d Dépôts (E.Perotto) à La chartreuse Dépôts (F.Atassi) à La chartreuse Dépôts (C.Wool) à La chartreuse Dépôts (G.Meier) à La chartreuse Dépôts (M.Blausyld) à La chartreuse médiathèque (vue générale) Time is on no side à la médiathèque De Eglise à Médiathèque Tour Philippe Le Bel (vue générale) Espace de la rêverie et Adjàgas